04 octobre 2006

Phantasy Star Universe (of $)

Parmis les RPG à venir sur Xbox 360 il y en a un qui se démarque des autres :
Phantasy Star Universe.
L'aspect différent de ce jeu est son mode Live. Il semble que le jeu reprenne un peu le principe du Lobby (l'endroit où les joueurs se retrouvent avant de se lancer dans les missions) des Phantasy Star Online. Les joueurs vont ensuite combattre dans les lieux visités en mode solo plus certains nouveaux. Idée géniale entre solo et MMO. Pourtant ce principe qui semble être un avantage par rapport à la conccurence s'éffondre à l'annonce suivante :
Le jeu Online sera payant !

Et oui, mauvaise idée hein ?
En plus de mes 30€ d'abonnement Internet, de 60€ d'abonnement Xbox Live je ne vais sûrement pas débourser les 9,60 € par mois (800Msp) annoncé récement.
Le principe sera de payer la "Hunter Licence" pour acceder au jeu online.
Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris si il faudra payer une seule fois cette "Hunter Licence" et acceder au online ou acheter chaque mois se "Hunter Licence" mais malheureusement il semble que ce soit cette dernière qui soit la plus plausible...

C'est dommage mais je préfere me priver de ce qui me semble être un bon jeu afin de ne pas être tenté de me ruiner pour le multiplayer online. C'est vraiment absurde de payer pour ce qui est gratuit dans les autres jeux (le multiplayer online donc). Si encore c'était un MMORPG j'aurai pu comprendre (mais pas adherer) au principe (quoique FF XI n'oblige pas le joueur à avoir un abonnement Gold) mais là il s'agit d'un "bête" mode coop online.
Tant pis, tout ce qu'aura gagné SEGA à nous prendre pour des bourses c'est que je n'acheterai pas du tout ce jeu (et je ne pense pas être le seul à zaper ce jeu).

2 commentaires:

libecciu a dit…

tu as raison neko:le principe de payer un autre abonnement est inadmissible et je souhaite à sega la même 'réussite' que FFXI !!où est le sega qui enchainait les hits sur dremcast sans nous faire payer le moindre abonnement?nostalgie quand tu nous tient...

Neko a dit…

Ouais c'était la bonne époque... pff.